Depuis 2008 les éditeurs de jeux peuvent bénéficier d’une réduction fiscale correspondant à 20 % de leur dépense de production. Mais seulement sous certaines conditions relativement restrictives, qui les pénalisent sur la scène internationale. Or depuis le vote du projet de loi de finance rectificative en décembre 2013 ce crédit d’impôt promet d’être réformé et ces conditions largement assouplies. Vincent Feltesse député de la deuxième circonscription de la Gironde qui a largement participé aux débats parlementaires sur la question, ainsi que Nicolas Bensignor, fondateur et actuel dirigeant de la société PLAYSOFT et administrateur du Syndicat National des Jeux Vidéos (SNJV) nous expliqueront en quoi cette réforme devrait redonner un coup de fouet à la filière française des jeux vidéos. En terme d’activité et d’emplois. “/>

[Emission Web] L’assemblée au NUMA #1 : Ce que la réforme du crédit d’impôt pour les jeux vidéo va changer

Visualisez en direct la première émission web de notre nouveau cycle : "l’Assemblée au Numa".
Depuis 2008 les éditeurs de jeux peuvent bénéficier d’une réduction fiscale correspondant à 20 % de leur dépense de production. Mais seulement sous certaines conditions relativement restrictives, qui les pénalisent sur la scène internationale. Or depuis le vote du projet de loi de finance rectificative en décembre 2013 ce crédit d’impôt promet d’être réformé et ces conditions largement assouplies. Vincent Feltesse député de la deuxième circonscription de la Gironde qui a largement participé aux débats parlementaires sur la question, ainsi que Nicolas Bensignor, fondateur et actuel dirigeant de la société PLAYSOFT et administrateur du Syndicat National des Jeux Vidéos (SNJV) nous expliqueront en quoi cette réforme devrait redonner un coup de fouet à la filière française des jeux vidéos. En terme d’activité et d’emplois.

Date : 11 mars 2014 15:00 – 17:00

Tags : assemblée, Geek politique, politique, Emission Web

Intervenants (1) : Vincent Feltesse

Participants (0) :  

Visualisez en direct la première émission web de notre nouveau cycle : "l'Assemblée à Numa" 

Depuis 2008 les éditeurs de jeux peuvent bénéficier d'une réduction fiscale correspondant à 20 % de leur dépense de production. Mais seulement sous certaines conditions relativement restrictives, qui les pénalisent sur la scène internationale. Or depuis le vote du projet de loi de finance rectificative en décembre 2013 ce crédit d'impôt promet d'être réformé et ces conditions largement assouplies. Vincent Feltesse député de la deuxième circonscription de la Gironde qui a largement participé aux débats parlementaires sur la question, ainsi que Nicolas Bensignor, fondateur et actuel dirigeant de la société PLAYSOFT et administrateur du Syndicat National des Jeux Vidéos (SNJV) nous expliqueront en quoi cette réforme devrait redonner un coup de fouet à la filière française des jeux vidéos. En terme d'activité et d'emplois.  

 

L'émission sera retransmise en direct ici et sur nos réseaux 

Partager