PSES va vous proposer un cycle de conférences, de talks, de rencontres,
avec des bidouilleurs, des "gens du réseau", des artistes, des
hacktivistes, des entrepreneurs, des journalistes, des curieux…”/>

Pas Sage en Seine 2013 4#

Pas Sage en Seine 2013 se tiendra du 20 au 23 juin 2013 à la Cantine à Paris. Comme chaque année depuis maintenant 5ans,
PSES va vous proposer un cycle de conférences, de talks, de rencontres,
avec des bidouilleurs, des "gens du réseau", des artistes, des
hacktivistes, des entrepreneurs, des journalistes, des curieux…

Date : 23 juin 2013 13:00 – 20:00

Speakers (3) : Sabine Blanc, Stéphane Bortzmeyer, Jean-Marc Bourguignon

Participants (0) :  

Dimanche 23

  • 13h00 – 14h00 : La tension entre le décentralisation et sur-centralisation et les mouvements sociaux : Le cas de Turquie #DirenGezi / #RésisteGezi : Il y a une grande tension dans l’Internet entre le structure profond basée sur la décentralisation (ouverte, disséminé, mondial, interactive) et les tendances de sur-centralisation (fermé, contrôlé, sécurisé, surveillé) qui se manifeste en tant que les ilots néo-corporatiste de grande sécurité comme le « Cloud Computing », le « Fabric Computing », « L’Internet des choses » (ontologies), les nouvelles complexes militaires-industrielles, l’industrie géante et multinationale du surveillance, du sécurité et de l’espionnage. De l’autre coté, il y a des nouveaux joueurs qui puisent leur force asymétrique au profondeur de la décentralisation de ce nouveau monde: l’activisme numérique, dénonciateurs (leakers) et journalisme de fuite (leak journalism), journalisme citoyen, l’informatique crépusculaire (dusk computing / lurkers) et hacktivisme… et, bien sur, les peuples habilités par ces nouveaux vénus… Les règles du jeu on changés. Depuis l’an 2008, nous témoignons une nouvelle vague de dissidence qui monte : WikiLeaks, Le Printemps Arabe, Les Indignés (Los Indignados), le Mouvement « Occupy ».. Et finalement la résistance Turc… Ce qui se passé en Turquie nous offre une exemple unique et nouveau pour comprendre la relation profonde qui existe entre la communication et les mouvements sociaux a partir des dynamiques de l’Internet et en particulière des médias sociaux. Nous allons se concentrer pendant cette présentation, dans un cadre théorique concernant la structure intime et les nouvelles tendances du monde de l’Internet, sur le cas de Turquie et sur l’usage innovateur des médias sociaux pour la résistance.
  • 14h00 – 15h00 : Daisy’s underware (Kitetoa) : Une vision américaine des réseaux et du monde – lessons learned : A long time ago in a galaxy far, far away, Daisy had a knowledge database stored on a Netscape Web server. Her aim was to secure the US military networks (and more). However, this Web server was secured like shit…
  • 15h00 – 16h00  Présentation du projet Nos Oignons (Nos oignons est une association à but non-lucratif créée pour collecter des dons afin de faire tourner des nœuds de sortie Tor.).
  • 16h00 – 17h00 : BaN / seamymsg / ACIPA_NLD : Notre Dame des Landes et la ZAD : Propagandes et Internet – L'occupation de la Zone d'Aménagement Différé du projet d'aéroport à Notre Dame des Landes est peut être ce qui se rapproche le plus d'une mouvement type « Occupy » en France.
    – Qui sont les différents différents émetteurs de propagande sur le sujet ?
    – Quels ont été les stratégies mise en place ?
    – Comment Internet et les réseaux sociaux ont été utilisés ?
  • 17h00 – 18h00 (Workshop) : Sabine Blanc / Fo0 : Ma mère et les hackers- 
    Voilà des années que ma maman entend parler de hackers, j'ai même écrit un bouquin en théorie pédagogique pour expliquer ce que cette communauté apporte. Pourtant, elle ne comprend toujours pas vraiment de quoi je parle. « Alors ma chérie, tu vas voir tes hackers ? » me sort-elle régulièrement, avec tout ce que le possessif « tu » peut sous-entendre d'étrangeté par rapport à son quotidien. Pourquoi ? TF1 et ses cyberpirates chinois pénètrent-ils mieux son canal auditif ? Je fais mal mon boulot de vulgarisation ? Ma mère est « stupide », comme me l'avait aimablement dit rms ? Ou bien les hackers ne sont vraiment pas clairs ? Et si on réunissait les deux parties aftk ? Cet atelier réunira de vive voix fo0, gentil hacker père de famille, et ma mère, dans une tentative de dialectique pour l'ouvrir au monde merveilleux des hackers, en évitant la moquerie facile. On est tous la maman de quelqu'un. Bien entendu, tout hacker de bonne volonté pourra se joindre à l'échange.Maman, quitte ton Windows, fo0, éloigne-toi de ta ligne de commande, expliquez-vous !
  • 18h00 – 19h00 :  Stéphane Bortzmeyer (bortzmeyer) : « Si vous voulez sauver le monde, faites-le sérieusement » 
    Une critique des innombrables projets d'un Twitter libre, d'un DNS pair-à-pair ou d'un Facebook éthique, en pointant du doigt la distance entre l'intérêt que suscitent ces projets et la réalité du travail effectué. Souvent, le projet n'a pas dépassé le stade « dos de l'enveloppe » qu'il a déjà une page Web drôlement sophistiquée, et qu'il suscite d'innombrables discussions sur les rézosocios®. Bref, du vaporware. Parfois, le projet est plus sérieux (Diaspora) mais ne tient aucun compte de l'existant (il existe des tas de systèmes fédérés, comme SMTP et XMPP, mais les diasporistes les ignoraient systématiquement) et produit finalement quelque chose de très insuffisant par rapport à l'ampleur de la tâche (être sans scrupule ne suffit pas pour devenir Zueckerberg, il faut aussi bosser). Enfin, dans certains cas, le projet tourne (status.net) mais ne rencontre aucun succès en partie par refus de considérer les problèmes vraiment durs (dans le cas de status.net, la question des identifiants).

 

Share