Les Matinées du Mobile Monday Paris

Les Matinées du Mobile Monday reviennent le 13 décembre au Numa ! Pour l’occasion, le W3C et la Cnil vous raconteront leurs activités et leurs horizons. Au programme : conférence et ateliers

Date : 13 décembre 2013 09:00 – 12:00

Intervenants (4) : Aurélien Chouvet (W3C), Geoffrey Delcroix (CNIL), Stéphane Petitcolas (CNIL), Wendy Seltzer (W3C)

Participants (41) :   Denis AUCHAT, Sophie Hauchart, François Mare, Adam El Omari Alaoui, Joan Da Silva, Thierry Aubert, Jahrl Norberg, Emmanuel Podvin … Voir tous les participants

En complément des Mobile Monday habituels, ces matinées thématiques sont organisées tous les 3 mois et pour rapprocher les acteurs professionnels de la mobilité.

 La règle : 1er arrivé, 1er servi 😉 

>> 25 participants par atelier <<
> Niveau avancé <

Coorganisé par
Le Mobile Monday Paris (@momo_paris), le W3C (@W3CFrance)  et la CNIL (@CNIL)

 

  • 8h30 : Accueil au Rez-de-chaussée (La terrasse – 4ème étage – accès Escalier B) 

L'équipe du bar sera ravie de vous accueillir 🙂 

 

  • 9h00 – 9h45 : Introduction

# CNIL : Smartphones, apps et vie privée : plan d’actions et retour d’expériences sur Mobilitics
Avec sa galaxie de capteurs embarqués ou connectés, le smartphone a une place à part dans la galaxie des appareils numériques et joue maintenant un rôle de  hub de notre vie digitale. Pourtant, les utilisateurs savent très peu de choses sur ce qui se passe à l'intérieur de ces « boîtes noires » qui contiennent beaucoup d'informations sur eux. Par exemple, la liste complète des applications présentes sur un smartphone en dit long sur le comportement, les goûts, les moyens et les modes de vie des personnes.

Pour aller au-delà d’une approche juridique ou technique classique, la CNIL a décidé de s'appuyer sur son laboratoire d'innovation pour lancer, avec Inria, un projet de recherche et développement  intitulé Mobilitics. Ce projet constitue une première pour la CNIL. Il consiste à analyser en profondeur les données personnelles enregistrées, stockées et diffusées par le smartphone.

:: Stéphane Petitcolas, Ingénieur-expert et Geoffrey Delcroix (@geoffdelc), Chargé d’études Innovation & Prospective à la CNIL livreront les résultats de la première étape de ce projet qui a permis de lever le voile sur les stratégies des différents acteurs de cet écosystème économique complexe qu’est le marché des « smart devices ».
Plus d’infos

# W3C : Qu'est-ce-que le W3C ?
Présentation des différents groupes du consortium

La mission du W3C est d’amener le Web à son plein potentiel, en développant des protocoles et des directives permettant une croissance à long terme du Web. La vision du W3C pour le Web est basée sur la participation des utilisateurs, le partage des connaissances, dans un objectif de construction d’un haut niveau de confiance à l’échelle mondiale.
Le leitmotiv du W3C est « un seul web partout et pour tous »

:: Wendy Seltzer, Juriste W3C, et Aurélien Chouvet, Responsable du développement du W3C, présenteront les grands axes de travail du consortium pour promouvoir un web pour tous, partout, et respectueux de la confidentialité des utilisateurs.

  • Le web pour tous : La valeur sociale du web est de permettre la communication humaine, le commerce, et le partage des connaissances. Un des premiers objectifs du W3C est de délivrer ces bénéfices à toute personne, quelque soit son matériel, son logiciel, son infrastructure réseau, sa langue maternelle, sa culture, sa situation géographique, ses capacités physiques ou mentales.
  • Le web partout : Il existe un grand nombre de types de terminaux permettant d’accéder au Web : téléphones mobiles, smartphones, assistants personnels, systèmes de télévision connectée, systèmes à réponse vocale, et certaines applications domestiques. La confiance : Le Web a transformé notre manière de communiquer avec les autres. Ce faisant, il a aussi modifié la nature de nos relations sociales. Les gens se rencontrent sur le Web et y gèrent leurs relations commerciales ou personnelles, parfois sans même jamais se rencontrer en face à face. Le W3C considère que la confiance est un phénomène social, mais que la technologie peut la renforcer. Au fur et à mesure que l’activité se déplace en ligne, il devient de plus en plus important de supporter les interactions complexes entre les acteurs au niveau mondial. Plus d’infos

 

  • 9h45 – 12h00 – Deux ateliers en parallèle :

>>>> Limité à 25 participants <<<<

1/ Atelier animé par le W3C
> Synthèse des travaux sur la privacy et la sécurisation des données
Quelles sont les principaux travaux du W3C pour promouvoir un web plus sécurisé et respectueux de la confidentialité des utilisateurs ?
Présentation de l’initiative Do Not Track et Etat d’avancement.


2 / Atelier animé par la CNIL
Public cible : développeurs

>>>> Limité à 25 participants <<<<

> Comment les développeurs peuvent-ils mieux intégrer la protection des données personnelles dans la conception des apps ?
Quelles sont les responsabilités des différents acteurs des apps (développeurs, ad, analytics, …) dans le traitement des données collectées / utilisées ?
Le G29 (groupe réunissant les CNILs européennes) a rendu public le 14 mars 2013 un avis sur les applications mobiles (http://ec.europa.eu/justice/data-protection/article-29/documentation/opinion-recommendation/files/2013/wp202_en.pdf ) qui revient sur les responsabilités des différents acteurs de l’écosystème des applications mobiles (développeurs d’apps, fabricants d’OS, magasins d’applications, et parties tierces). Que contient cet avis et qu’implique-t-il pour les développeurs et les parties tierces (régies publicitaires, fournisseurs de solutions d’analytics, …) ? Comment les développeurs peuvent ils adopter une approche de privacy-by-design dans leur conception ? Comment la CNIL peut-elle les aider à ne pas mettre en œuvre de techniques qui mettent en danger l’intimité de leurs utilisateurs ?

  • 12h00 : Fin de la matinée
Partager