Dans le contexte actuel de mobilisation générale en faveur de l’attractivité de l’Île-de-France, accompagner le Camping est essentiel pour la Région, qui était présente dès l’origine de cet accélérateur si particulier. Grâce à l’appui de ses partenaires (la Région associée à de grands groupes français et internationaux), le Camping présente l’originalité d’aider les startups innovantes sans aucune contrepartie capitalistique. Cette disposition, ainsi que la qualité des mentors, attire désormais les entrepreneurs bien au-delà de l’Île-de-France et contribue à structurer l’écosystème francilien de l’innovation et du numérique.

Côté île-de-France…

Accompagner le développement des Entreprises

Le Camping, ayant vocation à soutenir des projets pouvant se développer à l’échelle mondiale, illustre également la volonté de la Région à accompagner les PME/PMI dans leur conquête de croissance sur les marchés étranger avec son Plan Régional d’Internationalisation des Entreprises (PRIE) signé le 6 février dernier avec le ministère du Commerce extérieur.

Nul doute qu’après l’expérience du Camping, certaines startups tenteront l’expérience du French Tech Hub à San Francisco, co-fondé par l’Agence régionale de développement (ARD Île-de-France). Dans le domaine des TIC, on estime que 100 000$ de chiffre d’affaire réalisé aux Etats-Unis par une société de logiciels équivaut à un poste créé ou conservé en France.

Un soutien cohérent et global à l’écosystème

Pour l’Île-de-France, le Camping s’inscrit dans une approche globale et cohérente: renforcer l’attractivité du territoire francilien et générer de nouvelles opportunités d’emplois et de croissance pour demain. Dans cette optique, la Région a également impulsé la création du NUMA avec son appel à projet sur les Grands lieux de l’innovation. Avec les opérateurs télécoms par exemple, elle développe les infrastructures franciliennes, notamment l’installation de la fibre optique. Avec ses aides à l’innovation AIR, AiMa et Aixpé, ses aides aux espaces de coworking, elle accompagne les entrepreneurs.

La Région favorise la diffusion du partage du savoir avec son appui sans faille à la communauté du logiciel libre (Open World Forum, Libre Office, Mozilla…). Avec des manifestations comme Futur en Seine, elle confronte le grand public à l’innovation, elle acculture et donne à voir le numérique.

Une action appelée à se renforcer

La Région Île-de-France accompagne chaque année plus de 10 000 entreprises. En 2014, elle consacre plus de 200 millions d’euros pour soutenir les entreprises et créer les conditions de leur réussite. Cette action déterminante en faveur du développement économique du territoire francilien devrait être encore renforcée dans les années à venir avec le deuxième volet du nouvel acte de décentralisation : les débats de la loi sur les régions débuteront au parlement en avril 2014.

A propos de la Région Île-de-France

Avec 12 millions d’habitants qui génèrent près de 30% de la richesse nationale, l’Île-de-France est la première région d’Europe. Elle est également le premier cluster européen dans le domaine des Technologies de l'Information et des Communications, qui regroupe 24 000 entreprises, soit plus que la ville de Londres ou encore celles de Dublin, Barcelone et Munich réunies. Elle abrite la plus grande concentration de main d'œuvre spécialisée en Technologies de l'Information et des Télécommunications de l'Union Européenne. Elle est la première d'Europe en matière de R&D, la seconde en nombre de brevets déposés. D’ici à 2030, le visage de l’Île-de-France connaîtra de profonds bouleversements : l’Etat et les collectivités locales prévoient d’investir 30 milliards d’euros dans un nouveau réseau de transport public au-delà du périphérique. Avec à la clef, de nouveaux quartiers, de nouveaux logements, une ville plus dense et plus verte. Un investissement massif et prioritaire pour les habitants comme pour le monde des affaires. Car nous n’imaginons pas l’un sans l’autre : à côté de ces investissements publics, nous savons pouvoir compter sur une économie diversifiée – et donc plus sûre -, sur une main d’œuvre très qualifiée, sur des infrastructures performantes, et sur une créativité forte dans bien des secteurs : le numérique (devant Londres), les bio et les nanotechnologies, l’aéronautique, les services aux entreprises."

Côté Startups
Interview de Jean-François Chianetta, co-fondateur & CEO d’Augment

Augment a été accéléré en saison 3… Comment allez-vous ? Qu'est-ce qui s'est passé de majeur depuis ?

Cela fait déjà plus d'un an que nous avons quitté le palais Brongniart pour voler de nos propres ailes dans notre nouveau lieu, le Saloon. Grace à une rencontre faite au demo day Paris, nous avons levé 220K€ en avril 2013. Cet argent et l'aide apportée par nos business angels nous ont permis de trouver le bon secteur et de foncer dessus. Aujourd'hui, nous avons plus de 100 clients, dont l'Oréal qui a réalisé le plus gros déploiement de réalité augmentée en entreprise jamais réalisé. 1700 de leurs vendeurs sont maintenant équipés d'Augment pour montrer leur nouveaux présentoirs en salons de coiffure. D'ici fin avril nous serons 10 personnes dans l'entreprise. Le Camping nous a aidé à pensé grand et global, nous avons des utilisateurs dans 200 pays et des clients dans 35 pays avec un vrai rayonnement international.

La région est un de nos partenaires. Comment la région île-de-France vous a-t-il aidé ?

La première fois que j'ai eu un contact avec la région, ce fut lors de ma rencontre avec un des représentants de la région pour SXSW. Ses conseils et les personnes qu'il m'a présenté m'ont mis le pied à l'étrier pour les épreuves de sélection du Camping qui commençaient quelques semaines plus tard.

Ces épreuves de sélection furent très compétitives, Augment ne serait surement pas arrivé jusqu'au bout sans le soutien de la Région qui a cru au projet dès le premier jour !

Après être rentré au Camping, notre premier événement important fut Futur en Seine, organisé par Cap Digital, en partenariat avec la région Ile de France. C'est là que notre exposition médiatique a été la plus forte, avec des passages télé et web. Toutes les personnalités politiques de passage se pressèrent sur notre stand ! Pour l'anecdote, c'est grâce à une rencontre faite lors de Futur en Seine 2013 que nous avons décroché L'Oréal comme client…

Un autre moment fort de 2012 fut notre voyage en Israël, accompagné par une délégation de l'agence de développement régionale, et de 9 autres startups européennes. Nous étions tous invités par la municipalité de Tel-Aviv, pour faire le tour de l'écosystème start-up local, et participer à plusieurs événements phares. Ce fut l'occasion de faire le plein de contacts, y compris avec des stars du logiciel américaines. Ce voyage nous permet encore aujourd'hui d'être invités dans des conférences select, partout dans le monde.

Enfin, plus récemment, plusieurs mois après notre sortie du Camping, nous avons pris part à Bootcamp Venture Paris, un événement regroupant tous les investisseurs influents de la Silicon Valley pour des sessions de pitchs endiablées. Même si nous ne sommes pas reparti avec une termsheet, nous avons encore une fois fait des rencontres de premier ordre, qui amèneront à des annonces prochainement !

En résumé, la région, par son action de connexion et de boost permanent à poussé Augment à aller toujours plus loin. Son action s'est fait sentir avant notre entrée au camping, pendant les six mois d'accélération, et continue un an plus tard.